Le Bateau


Le Bateau Mini 6.50

Le Mini 6.50 est un monocoque de 6,50 m de long et d’une largeur de 3m maximum. Ce sont des bateaux très puissants et particulièrement véloces aux allures portantes, car ils sont très toilés: la surface des voiles est importante par rapport au poids du bateau.

De part leur dimension, les espaces extérieurs et intérieurs sont très limités, il n’est, par exemple, pas possible de se tenir debout à l’intérieur.

Dans la classe Mini, il y a deux catégories: les prototypes et les séries.

Prototype

Ce sont des bateaux qui ont beaucoup de possibilité d’innovation de par la jauge libre. Les coûts sont plus élevés, car les matériaux utilisés sont plus performants et légers (mât carbone, quille basculante, dérive sabres, etc). Ces bateaux sont plus légers mais aussi plus « fragiles », ce qui implique des travaux d’entretiens, de préparation et de réparations plus élevés.

Série

Le bateau de série possède une jauge identique pour permettre de régater avec des bateaux équivalents. Pour que le bateau soit dans cette classe, il doit être construit à 10 unités identiques au minimum. Les matériaux utilisés et la conception sont plus simples (interdiction d’utiliser du carbone, ni de quille basculante et de dérives sabres, etc). Ce sont donc des bateaux moins coûteux et moins fragiles.

Dimensions:

  • 6,50m de long
  • 3m de large
  • Tirant d’eau de 1.6m max.
  • Hauteur du mât, 11m max.

Mon choix s’est très vite arrêté sur cette classe, pour pouvoir être rapidement sur le circuit Mini et pour limiter le budget.
Depuis quelques années, les étraves de type « scow » (nez rond), démontrent leur efficacité et s’imposent sur les prototypes. En octobre 2017, le chantier IDB Marine décide de se lancer dans l’aventure avec l’architecte David Raison, en créant le Maxi 6.50 en série.

Pour réaliser mon aventure, j’ai pré-commandé le Maxi 6.50 n° 19. Il sera terminé en septembre 2019 au plus tard!