Le Skipper


Je m’appelle Nicolas Schmid et je mets le cap sur la Mini-Transat 2021 !

Avec vous ?

La passion de la mer et de la voile m’est venue dès mes premières lectures, à l’âge de 9 ans, en découvrant les aventures de Moby-Dick, les révoltés du Bounty et les histoires de flibustiers et de pirates.

Je rêvais de faire partie de ces équipages, mais malheureusement ou heureusement ces fameux grands-voiliers, n’existent plus.

A 11 ans, j’ai enfin pu faire mes premières navigations, sur le lac de Neuchâtel. Très rapidement j’ai effectué mes permis voile et moteur pour les lacs et j’ai directement enchaîné et passé les examens théorique du permis mer Suisse. Entre temps, à 17 ans, je m’achète mon voiler (9m en acier, 4,5T) et avec lequel je sillonne le lac dans tous les sens, autant avec des amis que seul.

En 2000, j’ai fait le grand saut :

la traversée de l’Océan Atlantique, départ de la Rochelle et arrivée à Newport (USA) via les Açores.
Trente jours de navigations et de découvertes incroyables. Depuis, le virus de la voile-croisière ne m’a plus lâché.

J’ai eu la chance de pouvoir naviguer pendant deux mois comme second-accompagnateur avec un groupe en réinsertion sociale.

Ensuite, plusieurs navigations en Manche et en Méditerranée comme skipper, un convoyage d’Horta (Açores) au Crouesty, m’ont donné plus d’assurance. Ma famille (ma femme et mes deux enfants âgés alors de 6 et 2 ans) confiante m’a alors suivi dans une traversée de l’Atlantique (Tenerif-Guadeloupe via Cap-Vert) et ce pendant 2 mois.

Toutes ces navigations m’ont permis d’apprendre énormément tant sur le plan de la navigation, de la préparation du bateau et bien sûr humainement.

Depuis plusieurs saisons, avec des amis, nous participons à des régates sur les lacs de la région.

Je me suis très vite pris au jeu et l’idée de faire la Mini-Transat m’est apparu comme une évidence et une suite logique dans mon parcours.

La mer et les navigations de nuit et en solitaire m’appellent de plus en plus fort.

La Mini-Transat rassemble tout ce que je recherche : le côté aventure-sportif, le sérieux dans la préparation, la persévérance, le dépassement de soi pour aller au bout d’un rêve, d’un projet et surtout la navigation en solitaire. Ce projet n’est réalisable qu’avec une équipe de personnes passionnées croyant fermement à cette aventure et qui m’accompagnera dans toutes les étapes de cette fabuleuse aventure.

Mon ambition


Mon objectif est de terminer la Mini-Transat en 1ère place !

L’objectif est élevé, mais je vais mettre un maximum de chance de mon côté. C’est pourquoi, j’ai décidé de m’embarquer avec un MAXI 6.50 flambant neuf. Il s’agit de la toute nouvelle génération de bateau de série à nez rond. Certains travaux seront réalisés par des membres de mon équipe afin de connaître au mieux le bateau et ses caractéristiques.

Pour le moment, il m’est difficile de me situer dans le circuit Mini car je n’ai jamais régaté en mer et encore moins en Mini. Les sessions d’entraînements et les régates de sélections me seront très utiles pour évoluer et me situer dans cette classe. En course, je ferai bien sûr tout pour être le plus compétitif possible. Mon objectif de base est d’arriver dans les dix premiers.

Il me tient à cœur de mettre l’accent sur le côté humain durant cette fabuleuse aventure et c’est pourquoi, je soutiens l’Association Mantay-Suisse à travers mon projet.

 

Mon parcours sportif


Actuellement je régate sur un Albin Express, comme barreur essentiellement. Nous sommes un
équipage variant de 2 à 5 équipiers, cela nous oblige donc à être polyvalent.

 

Championnat FVLJ Groupe 2 ( TCF 3 et 4 )
– 2017: 3ème sur 35 bateaux classés

Trophée des 2 Pointes (Régates regroupant 3 clubs nautiques: Auvernier, Cortaillod et Bevaix).
– 2017: 3ème sur 35 bateaux classés
– 2016: 1er sur 32 bateaux classés

Résultats des régates de la Galère Club Nautique ( GCNA )
– 2017: 1er

Résultats des régates du Club Nautique de Cortaillod:
– 2016: 1er
– 2015: 3ème
– 2014: 1er
– 2013: 5ème exæquo
– 2012: 1er

En 2015 et 2016: participations au Bol d’Or Mirabaud et au Bol d’Or Henry Lloyd (en classe open).
2006-2007: J’ai créé une équipe de natation avec mon frère, ma sœur et mes 2 cousins pour participer aux 24 Heures Nautique du Locle.
Après une année de préparation de 2 à 3 entraînements/semaines de 2 à 3 heures, nous avons dépassé notre objectif de nager 72Km en 24H.
J’ai aussi fait 3 ans de compétition de vélo de course et je pratique l’escalade et l’apnée par passion.

Préparation


Plusieurs exigences sont imposées pour participer à la Mini-Transat:

  • Effectuer 1500 milles nautiques (M) (2700km) en course en 2 régates minimum dont 1 en solo et une course de 500 M (900km) sans escale.
  • Effectuer un des parcours des 1000 M imposé hors-course et en solo.
  • Faire une régate de catégorie B ou C durant l’année de la Transat.
  • Brevet LRC (radio communication navigation plaisance). Fait en 2016
  • Stage World Sailing-Survie + PSMer (ISAF). Fait en 2017

Les régates de sélections ont un objectif simple: permettre aux candidats à la Mini-Transat de prendre conscience à la fois de leur véritable niveau technique et de leur aptitude psychologique à la navigation en solitaire. Traverser l’Atlantique en solo n’a rien d’anodin.